informer

informer

informer [ ɛ̃fɔrme ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1286; enformer 1190; lat. informare « façonner, former »
1Philos. Donner une forme, une structure, une signification à (qqch.). Absolt « Le principe immatériel était l'être éternel qui informe [chez les Égyptiens]; la matière était l'être éternel qui est informé » (Diderot).
2Cour. Mettre au courant (de qqch.), faire part à (qqn). apprendre, avertir, 2. aviser, éclairer , enseigner, instruire, notifier, prévenir, renseigner; fam. affranchir, brancher, briefer, rancarder, tuyauter (cf. Fam. Mettre au courant, au parfum). Informer qqn d'un fait, d'une décision, d'un événement. Informer les consommateurs. Informer qqn que, lui faire savoir que. — Être informé de, sur. connaître, 1. savoir. Elles « seront informées de tout ce que vous avez fait pour moi » (La Bruyère). Être informé sur une chose ou une personne, être renseigné sur elle.
3Intrans., dr. Faire une instruction en matière criminelle. instruire. Informer contre X ( accusation) . « La justice informait alors sur le crime » (Balzac).
4 ♦ S'INFORMER v. pron. Se mettre au courant. se documenter, s'enquérir, enquêter, interroger (sur), se renseigner. S'informer de la santé de qqn. « je prends force notes et je m'informe de tout ce qui constitue la vie de l'animal » (Michaux). S'informer si une place est libre. Informez-vous s'il est arrivé. voir (voyez si...).(En incise) Comment faites-vous ? s'informa-t-il. Absolt Recueillir des informations. Chercher à s'informer. S'informer par la presse.

informer verbe transitif (ancien français enformer, du latin informare, décrire) Faire savoir quelque chose à quelqu'un, le porter à sa connaissance, le lui apprendre : Informer un fonctionnaire de sa mutation. Donner à quelqu'un des informations, des renseignements au sujet de quelque chose ; renseigner : Les journalistes sont là pour informer le public. Dans la doctrine scolastique, constituer quelque chose dans sa forme propre. ● informer (difficultés) verbe transitif (ancien français enformer, du latin informare, décrire) Construction 1. Informer que (+ indicatif) : nous informons notre aimable clientèle que le magasin fermera désormais à 19 heures. Recommandation La construction informer de ce que, courante dans l'expression orale relâchée, est à éviter dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, en raison de sa lourdeur. 2. Informer de, s'informer de : avez-vous été informé de son départ ? Je me suis informé de l'heure de fermeture. On vous aura informé, je pense, de ce que j'ai décidé. On dit, on écrit aussi : informer ou s'informer sur, au sujet de, quant à, etc. : les sociétés de crédit s'informent sur leurs clients avant de leur consentir un prêt. 3. S'informer si = prendre des renseignements pour savoir si. Informez-vous s'il a bien téléphoné de son hôtel avant de prendre le train. ● informer (synonymes) verbe transitif (ancien français enformer, du latin informare, décrire) Faire savoir quelque chose à quelqu'un, le porter à sa connaissance...
Synonymes :
- faire connaître
- faire part
- faire savoir
- mettre au courant
- mettre au fait
- porter à la connaissance de
- prévenir
Donner à quelqu'un des informations , des renseignements au sujet...
Contraires :
- désinformer
informer verbe intransitif Instruire un procès, accomplir des actes d'instruction ; procéder à une information judiciaire.

informer
v.
rI./r v. tr.
d1./d PHILO Doter d'une forme, d'une structure; donner une signification.
d2./d Avertir, mettre au courant. Informer le public des événements.
|| v. Pron. S'enquérir. S'informer de la santé de qqn.
rII./r v. intr. DR Faire une instruction, une information.
Informer contre qqn: ouvrir une information contre qqn.

⇒INFORMER, verbe trans.
I. A. — PHILOS. Donner une forme, une structure signifiante à quelque chose. Le christianisme doit informer ou plutôt transpénétrer le monde (MARITAIN, Human. intégr., 1936, p. 123). Des activités synthétiques de conscience qui s'exerceraient sur une matière neutre pour l'informer et la pénétrer d'un sens, comme le pense l'intellectualisme (J. VUILLEMIN, Être et trav., 1949, p. 58).
B. — P. ext. Donner un contenu concret à une entité abstraite. Mon roman se reforme lentement en ma tête; il ne s'agit plus d'y très bien exprimer des sentiments, mais d'y accumuler des menus faits pour « informer » les caractères (GIDE, Journal, 1906, p. 200).
II. A. — Qqn informe (qqn) de qqc., qqn informe (qqn) que + ind.
1. Faire savoir quelque chose à quelqu'un, porter quelque chose à la connaissance de quelqu'un. Synon. apprendre, avertir, aviser, notifier, prévenir.
Qqn informe qqn de qqc. Quelque âme charitable informa, sans doute, M. de Rênal des longues visites que sa femme faisait à la prison de Julien (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 492).
[Fréq. au passif] Adolphe ne m'écrivoit pas, mais j'étois indirectement informée de sa conduite (FIÉVÉE, Dot Suzette, 1798, p. 71).
Être le premier informé. Il faut que je vous écrive, mon illustre ami; je vais être heureux : il manquerait quelque chose à mon bonheur si vous n'en étiez le premier informé (HUGO, Corresp., 1822, p. 353).
Informer qqn que :
1. Je décachetai la missive, et lus ce qui suit : « Monsieur, le ministre me charge de vous informer que, par suite d'insuffisance dans les allocations du budget, la subvention qui vous était comptée cessera de courir à partir de demain... »
REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 133.
2. [Le suj. désigne une institution, un organe d'information] Transmettre, communiquer des informations :
2. Des organismes publics ou d'intérêt général avant de conseiller une contrainte ou même une pression discrète par l'usage de moyens fiscaux et monétaires, peuvent et doivent informer le public et éventuellement certaines catégories économiques et sociales particulières.
PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 405.
Être bien, mal informé. Recevoir, ne pas recevoir une information complète, objective. Bien ou mal informé de ce qui se passe pour le moment en Europe, je pars de là [du cabinet de lecture] pour faire ma visite habituelle à une vieille amie du faubourg Saint-Germain (JOUY, Hermite, t. 1, 1811, p. 8).
3. [Le suj. désigne un organe des sens] Transmettre des indications relatives à l'environnement. Son ouïe, qu'elle garda fine, l'informait aussi, et elle captait des avertissements éoliens (COLETTE, Sido, 1929, p. 36).
B. — Emploi pronom. réfl. Qqn s'informe de qqc., qqn s'informe de qqn, qqn s'informe si (ou autre interr.).
1. Effectuer des démarches pour obtenir des renseignements sur. Synon. se renseigner.
S'informer de qqc. J'allois chaque matin m'informer des nouvelles d'Amélie, et je revenois toujours avec de nouveaux motifs d'admiration et de larmes (CHATEAUBR., Génie, t. 1, 1803, p. 455).
Rem. En ce sens, s'informer de qqn est rare. Pour remplir les dernières volontés de sa femme, M. d'Albe s'informa de Frédéric dans tous les environs, il fit faire les perquisitions les plus exactes dans le lieu de sa naissance (COTTIN, C. d'Albe, 1799, p. 224).
S'informer si (ou autre interr.). Comme ces ballots venaient de Soissons, on écrivit à l'intendant de s'informer par quelles mains ils avaient passé (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 169).
Emploi abs. Mon indigence, mon impuissance m'auraient moins inquiétée si j'avais soupçonné à quel point j'étais encore bornée, ignare; une tâche m'aurait requise : m'informer; et d'autres sans doute se seraient bientôt proposées (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 227).
2. Poser des questions. Synon. demander, interroger, questionner sur, s'enquérir de.
S'informer de qqc. S'informer de la santé de qqn. Il s'informoit, en marchant, de ce qui se passoit au village (CHATEAUBR., Génie, t. 2, 1803, p. 230) :
3. Il avait en effet la poignée de main facile, s'arrêtait pour causer, s'informait des récoltes, des bêtes et usait adroitement de quelques mots de patois.
ARLAND, Ordre, 1929, p. 465.
S'informer de qqn. Demander des nouvelles de quelqu'un. Bernis s'informait d'un ami : « Mais oui. Le même. Ses affaires ne vont pas bien fort (...) » (SAINT-EXUP., Courr. Sud, 1928, p. 16).
S'informer si (ou autre interr.). Ils ont pu voir la petitesse, l'humidité, le mauvais état de mon réduit. Ils s'informaient comment l'empereur se trouvait dans sa santé; elle s'altérait visiblement, leur disais-je (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 454).
En emploi abs. ou en incise. C'est un si beau quartier que le nôtre; c'est un véritable Paris. — Le roi aurait-il l'intention d'y venir demeurer? s'informent-ils sérieusement (GOZLAN, Notaire, 1836, p. 207) :
4. Notre animation le surprit. Il fit stopper sa voiture et s'informa par la portière. Le lieutenant lui exprima brièvement notre révolte et nos scrupules.
AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 26.
III. — DR. Informer contre/sur. Instruire une enquête en matière criminelle contre ou sur qqn ou qqc. À son retour de France, trois commissaires de la nation furent envoyés en Corse pour informer sur la conduite des citoyens Paoli et Pozzo (VIGNY, Journal poète, 1830, p. 907). Chargé d'informer contre les meurtriers, il punit à ce titre les sicaires de Sylla (MICHELET, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 219).
Prononc. et Orth. : [], (il) informe []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1286 soi infourmer « s'enquérir de » (cité ap. RAYNAUD, Etude sur le Dialecte picard, 18 ds DELB. Notes); 2. 1351 « mettre au courant » einformer (Lettre de J. de Chalon ap. BULLIOT, Abb. de S.-Martin II, 215 ds GDF. Compl.); 1392 infourmeir que « avertir que » (Arch. Nord. B 10337, fol. 3 ds IGLF); 3. 1538 « faire une instruction judiciaire » (EST., s.v. inquirere); av. 1615 informer sur la vie et mœurs de qqn « faire une enquête sur quelqu'un qui doit être reçu dans une charge » (E. PASQUIER, Les Recherches de la France, 854 ds IGLF). B. 1. 1567 « donner une forme à » (PHILIBERT DE L'ORME, De l'Architecture, p. 26); 2. 1572 philos. « donner la vie organisée à un corps, à la matière » en parlant de l'âme (AMYOT, Sommaire du traitté de la creation de l'ame ds HUG.); 1617 en parlant d'un principe spirituel (A. DE NESMOND, Remontrance d'apr. FEW t. 4, p. 674a). Réfection d'apr. le lat. informare « façonner, former » fig. « représenter idéalement, former dans l'esprit », de l'a. fr. enformer « donner une forme à » (1174, GUERNES DE PONT-SAINTE-MAXENCE, St Thomas, éd. E. Walberg, 3078), « instruire de » (1275, JEAN DE MEUN, Roman de la Rose, éd. F. Lecoy, 8284). Fréq. abs. littér. : 1 296. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 172, b) 1 897; XXe s. : a) 1 752, b) 1 582. Bbg. SCHMIDT-RADEFELDT (J.). La Struct. sém. des verbes interr. In : Congrès Internat. de Ling. et de Philol. Rom. 13. 1971. Québec. 1976, t. 1, p. 822.

informer [ɛ̃fɔʀme] v. tr.
ÉTYM. 1286, pron.; v. actif, 1351; réfection de enformer (v. 1190) d'après le latin informare « donner une forme », de in-, et formare.
———
I V. tr.
1 Philos. Donner une forme, une structure, une signification à (qqch.).Absolument :
1 Le principe immatériel était l'être éternel qui informe; la matière était l'être éternel qui est informé.
Diderot, Opinion des anciens philosophes, Égyptiens.
Réaliser dans une forme sensible.
2 Qui dira quel effort persistant, quel même effort continué à travers les générations successives d'une société attentive et tendue, pour informer, par exemple, la beauté grecque, à la fois dans l'art et dans la vie. Informer son idéal, — c'est-à-dire tracer son portrait, — restait comme une obligation morale et civique (…)
Gide, Nouveaux prétextes, p. 35.
2 (V. 1360; enformer, v. 1265). Cour. Mettre au courant. || Informer (qqn) de (qqch.). Affranchir (argot), apprendre, avertir, aviser, briefer (anglic.), éclaircir, éclairer, enseigner, instruire, notifier, prévenir, renseigner; → Donner connaissance; donner des renseignements; faire part… || Informer qqn d'un fait, d'une décision, d'un événement (→ Hardi, cit. 11). || Ils seront informés de ce que vous avez fait (→ 1. Être, cit. 70). || « Déjà la renommée… m'en avait informée » (→ Étonnant, cit. 2, Racine).
3 Au nom de l'Empereur j'allais vous informer
D'un ordre qui d'abord a pu vous alarmer (…)
Racine, Britannicus, I, 2.
(Mil. XVIe). || Informer qqn que… : faire savoir à qqn que… || La direction informe son aimable clientèle que…
Passif. || Être informé de, sur qqch. Connaître, savoir. → Être au courant, au fait de… || Il est informé de tout (→ Agiter, cit. 20). || J'étais informé des choses qu'elle me cachait (→ Savoir à quoi s'en tenir, de quoi il retourne). || Être informé sur une chose ou une personne, être renseigné sur elle.|| « Il fut informé que sa demande était accueillie » (Académie).
4 (Calchas) Qui des secrets des dieux fut toujours informé.
Racine, Iphigénie, II, 1.
5 (…) ils prennent soin que toute la ville soit informée qu'ils font ces emplettes.
La Bruyère, les Caractères de Théophraste, Du complaisant.
6 (…) je ne suis pas aussi informé sur mon propre compte que je me l'imaginais.
Th. Gautier, Portraits contemporains, p. 1.
3 (Déb. XVIIe). Vx. || Informer (qqn de qqch.) : questionner (qqn) au sujet de (qqch.).
7 — Eh bien ! elle s'appelle ?
— Ne m'informez de rien qui touche cette belle.
Corneille, la Galerie du Palais, I, 9.
Spécialt. || Informer le public. Information.
Absolt. || Le rôle des médias est d'informer.
———
II V. tr. indir. Faire une instruction en matière criminelle. Instruire. || Informer contre X… ( Accusation). || Informer d'un fait, sur un fait. || Ordonnance de « soit informé », de « refus d'informer ».
8 Je vais faire informer de cette affaire-ci
Contre ce Mascarille (…)
Molière, l'Étourdi, II, 4.
9 La justice informait alors sur le crime commis au faubourg Saint-Étienne (…)
Balzac, le Curé de village, Pl., t. VIII, p. 580.
10 Le juge d'instruction est tenu d'informer, sauf à rendre une ordonnance de non-lieu, attaquable devant la chambre des mises en accusation. Il peut aussi rendre une ordonnance portant refus d'informer, mais il doit la baser sur des fins de non-recevoir absolues contre l'action publique (…)
Dalloz, Nouveau répertoire, Instruct. crimin., 64, p. 807.
——————
s'informer (de qqch.) v. pron.
(1286, soi infourmer). Se mettre au courant (de qqch.). Enquérir (s'); enquêter, interroger (sur). || S'informer de la santé de qqn, des progrès d'un élève. || S'informer des nouvelles de la famille (→ Étonner, cit. 30), de tout ce qui se passe. Documenter (se documenter sur). || S'informer d'un prix. || S'informer du nombre de ses ennemis (→ Confiance, cit. 11). || S'informer de qqch., s'en informer auprès de qqn, (vx) s'en informer de qqn (→ ci-dessous, cit. 12.1).(1861). || S'informer de qqn, de son existence, de sa santé, de ses activités… (→ Émule, cit. 2; funeste, cit. 3).Ellipt., dans une incise. || Tu as mangé ? s'informa-t-elle (→ Bouffer, cit. 2).
11 Le ciel de nos raisons ne sait point s'informer.
Racine, Phèdre, I, 1.
12 (…) m'étant informé avec exactitude des circonstances de l'incendie, j'en composai une ample relation (…)
A. R. Lesage, Gil Blas, VIII, 1.
12.1 Si Votre Majesté a le moindre doute sur le récit que je viens de lui faire, elle peut s'en informer de l'époux qu'elle m'a donné. Je suis persuadée qu'il rendra à la vérité le même témoignage que je lui rends.
A. Galland, les Mille et une Nuits, t. III, p. 117.
13 Il envoie fort régulièrement savoir de mes nouvelles tous les jours; mais il n'est pas venu une fois s'en informer lui-même (…)
Laclos, les Liaisons dangereuses, CXIX.
14 (…) on lui apprit le passage des croisés. Il s'informa curieusement de leurs noms, de leur nombre, de leurs armes et de leurs ressources (…)
Michelet, Hist. de France, IV, III.
15 (…) je prends force notes et je m'informe de tout ce qui constitue la vie de l'animal. Ma documentation devient de plus en plus vaste.
Henri Michaux, La nuit remue, p. 120.
(1670). Littér. || S'informer si… (→ Escrime, cit. 2). || S'informer si une place est libre, vacante (→ Envier, cit. 7; fièvre, cit. 3). || Informez-vous s'il est arrivé. Voir (voyez si…).
16 Je m'informai s'ils se plaignaient qu'elle les eût ennuyés.
Racine, Bérénice, Préface.
16.1 (…) il demanda une cigarette à Étienne et s'informa si ce dernier n'avait point l'habitude de prendre quelque liqueur digestive (…)
R. Queneau, le Chiendent, p. 345.
Rare. || S'informer quand, où, comment… || « On écrivit à l'intendant de s'informer par quelles mains (…) » (Sainte-Beuve, in T. L. F.).
Absolt. Recueillir des informations. || Chercher à s'informer. || Il veut d'abord s'informer. → Prendre l'air, aller aux nouvelles. || S'informer aux meilleures sources.
17 (…) le document est (…) de nature à renseigner utilement le petit nombre d'amateurs éclairés et curieux de notre histoire, qui aiment s'informer aux sources, et trouvent un peu courts les résumés des manuels (…)
Émile Henriot, les Romantiques, p. 137.
——————
informé, ée p. p. (→ ci-dessus, cit. 4 à 6 et supra) et adj.
1 Qui sait ce qu'il faut savoir. || Un public informé ( Averti), informé de manière trompeuse (désinformé). || Agir en homme informé. Avisé. || Être bien informé. Documenté (→ Au courant, fam. au parfum). || L'opinion est mal informée. || Dans les cercles, les milieux bien informés (→ Heure, cit. 52). || Journal bien informé, dont les informations sont complètes, sérieuses.
18 (…) on a besoin de gens comme ça. D'esprit ouvert; en contact confiant avec chacun; très informés; connaissant bien des dessous (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, X, p. 111.
19 L'auteur de ces florilèges documentaires n'est pas tenu d'avoir du talent : il suffit qu'il soit exactement informé et possède à fond la bibliographie de son sujet.
Émile Henriot, les Romantiques, p. 37.
2 N. m. (1671). Dr. || Un plus ample informé : une information plus ample de l'affaire (documents nouveaux, nouveaux témoins, etc.). — ☑ Loc. (Dr. et cour.). Jusqu'à plus ample informé : avant d'en savoir plus. → Supplément d'information.
20 S'ils ne se croient pas suffisamment éclairés, les magistrats rendent un arrêt de plus ample informé, par lequel ils donnent mission à l'un d'entre eux, ou encore à un juge du tribunal de première instance (…) de procéder à une information supplémentaire.
Dalloz, Nouveau répertoire, Instruct. crimin., 158, p. 816.
DÉR. Informateur, information.
COMP. Désinformer. — (Du p. p.) Mésinformé, sous-informé, surinformé.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • informer — Informer. verbe act. Servir de forme. En ce sens il n est en usage qu en termes de Philosophie. L ame informe le corps. Il sign. aussi, Advertir, Instruire. Informer les Juges de la verité du fait. informer le Prince de ce qui se passe. Informer …   Dictionnaire de l'Académie française

  • informer — in·form·er n: informant Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996. informer …   Law dictionary

  • Informer — In*form er, n. [From {Inform}, v.] 1. One who informs, animates, or inspires. [Obs.] Thomson. [1913 Webster] Nature, informer of the poet s art. Pope. [1913 Webster] 2. One who informs, or imparts knowledge or news. [1913 Webster] 3. (Law) One… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • informer — late 14c., enfourmer instructor, teacher, native agent noun from INFORM (Cf. inform) and also from O.Fr. enformeor. Meaning one who gives information against another (especially in reference to law breaking) is c.1500 …   Etymology dictionary

  • informer — ► NOUN ▪ a person who informs on another person to the police or other authority …   English terms dictionary

  • informer — [in fôr′mər] n. a person who secretly accuses, or gives evidence against, another, often for a reward …   English World dictionary

  • informer — (in for mé) v. a. 1°   Terme de philosophie. Donner une forme (ce qui est le sens propre). •   Quand même une âme humaine informerait cette huître, J. J. ROUSS. Ém. II. •   Le principe immatériel était l être éternel qui informe ; la matière… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • informer — s Informer de quelque chose, Inquirere. Faire execution et se informer diligemment de la valeur de quelque heritage, Vires haereditatis excutere. Informer, Inquirere in delatos, et testibus maleficij testimonium denuntiare. B. Se informer du… …   Thresor de la langue françoyse

  • Informer — The word Informer can refer to:* Informer or Informant member of an underground organization, a criminal gang or any other group outlawed, persecuted or harassed by the civil or military authorities, who gives the authorities information about… …   Wikipedia

  • INFORMER — v. a. Avertir, instruire. Informer les juges de la vérité du fait. Informer le prince de ce qui se passe. Informez moi régulièrement de tout ce que vous aurez appris. À cet égard, je suis bien informé. Quand vous serez mieux informé. Vous êtes… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”